Présentation

Un changement de paradigme : nos déchets sont dorénavant des  ressources
Chaque jour, au niveau mondial, 10 millions de tonnes de déchets sont produits par l’activité humaine, ce qui représente plus de 4 milliards de tonnes par an, avec près de 2 milliard de déchets municipaux, 1,5 milliard de déchets industriels non dangereux. La production par habitant va de 200kg/an dans une grande ville du tiers monde à 700 kg/an au sein d’un foyer européen ou américain. Sur le plan économique et environnementale, les coûts de traitement, de transports des déchets sont conséquents, sans contre partie en cas d’absence de valorisation. Les déchets organiques, source de pollution potentielle, sont quelquefois une menace en terme sanitaire et environnemental. Les eaux usées contiennent également des matières organiques potentiellement polluantes et nécessitant de larges infrastructures pour les dépolluer. Or, aujourd’hui, loin des utopies, il existe des possibilités de créer de nouvelles filières de collecte et de valorisation. L’économie circulaire est en marche. Le statut de déchet est dynamique.

Nous vous proposons de faire le points sur ces nouveaux gisements.

  • Comment les matières sortent d’un statut de déchet à celui de produit ?
  • Quels sont les questionnements induits en termes d’innocuité, de valeur agronomique, d’homologation ?
  • Quelle valeur ajoutée peuvent apporter des technologies innovantes et émergentes ?
  • Quels usages et économie circulaires restent à développer?
  • Quels freins persistent ?
  • Quels sont les leviers possibles ?

Ces journées permettront d’approfondir certains thèmes comme la valorisation optimale des digestats, le recyclage des nutriments des eaux usées, l’extraction
et la séparation de molécules organiques d’intérêt, la production de nouveaux bioproduits, biodiesel, biopolymères. Nous y aborderons aussi les voies émergentes
et prospectives de recherche.

Les commentaires sont fermés